RETOUR


Bye.Bye.! Elodie Rémont, prov.adjoint quitte lycée Jean Drouant

par Pierre Berthet le 01-07-2016

Cher(e)s collègues,


Je n’ai pas prononcé de discours hier, de peur, peut-être, que l’émotion me submerge.

Deux ans, c’est peu, et pourtant suffisant pour s’attacher à la fois à l’école, aux élèves et aux équipes.

Ah, l’Ecole hôtelière de Paris-Jean Drouant, quelle école ! Quelle ambiance unique, quelle identité ! La présence et l’investissement des anciens élèves, j’ai une pensée particulière pour M .Berthet, témoigne de cet attachement. Le potentiel de l’école est énorme. Je lui souhaite un bel avenir.

Durant ces deux ans, j’ai rencontré des équipes et des personnes formidables. Malgré, parfois, quelques tensions sous-jacentes, j’ai toujours eu plaisir à venir travailler au lycée. Et je ne suis pas la seule ! En témoigne la très longue carrière passée entre les murs de l’école des collègues,  jeunes retraités, qui nous quittent. Bon vent à eux !

C’est en revanche avec une certaine amertume que je vois partir deux de nos collègues. Certes, ils nous ont expliqué que c’était un choix personnel, ce que je respecte. Pour autant, je ne peux cesser de penser que l’institution a une part de responsabilité dans leur départ alors qu’ils font partie des meilleurs. Qu’ils n’hésitent pas à revenir ici ou ailleurs après leurs nouvelles expériences, si d’aventure l’éducation nationale venait à leur manquer. Les élèves, c’est sûr, leur en seront reconnaissants (et nous aussi) !

C’est à vos côtés, épaulés par certains, que je me suis initiée aux fonctions de chef d’établissement. L’ambiance conviviale et bienveillante m’a permis d’appréhender ces nouvelles missions dans la sérénité. Merci pour votre patience et votre confiance ! J’ai appris une multitude de choses nouvelles dans ce lycée hôtelier : que l’on pouvait enseigner de la techno bar, ou encore qu’il pouvait exister des chambres d’application, ou enfin, que l’on pouvait tout soigner avec un doliprane ! Pour autant, il me restait encore beaucoup de choses à apprendre tant le fonctionnement de ce lycée est atypique.

Enfin, j’ai eu la chance d’intégrer  une équipe de direction solidaire, rigoureuse et disponible. Certains de ses membres m’ont donné des leçons d’humanité dont je me souviendrais toute ma vie. Il faut ajouter que le sérieux n’empêchait pas des moments de franches rigolades et déconnades. Excusez la familiarité de l’expression, mais elles reflètent  la réalité (en témoignent les nombreuses photos et vidéos que je ne peux dévoiler ici de peur de discréditer et par respect pour ceux qui restent).

Je vous remercie donc tous chaleureusement pour ces deux années passées à vos côtés. Belle continuation à vous,  très bel été et longue vie à Jean Drouant !

Bye, Bye !

Elodie Rémont

Femme au foyer

West Hampstead, London

Bye .Bye. !  Elodie Rémont, proviseure-adjoint quitte le lycée hôtelier Jean Drouant – Paris. EHP./J.DR.01/ 07/ 2016.