RETOUR


12 juillet. Délégation Collectif Jean DROUANT reçue au C.R. IDF.

par Pierre Berthet le 18-07-2016

12 juillet 2016. Une délégation du Collectif Jean Drouant reçue au Conseil régional IDF.


Lors de notre précédente rencontre avec le Conseil régional (04 avril 2016), le collectif Jean DROUANT avait exprimé le souhait de poursuivre le dialogue avec la Région Ile-de-France en désignant des représentants du collectif pour assurer cette continuité. C’est dans ce cadre qu’une délégation du Collectif Jean DROUANT a été reçue au Conseil régional le 12 juillet à 9 heures .La délégation était composée de : Mme Cynthia PERROD, M. Gilles FRÉCHET, M. Serge MAINGUY, professeurs représentant le corps professoral, M. Yann MAROLLEAU, Conseiller principal d’éducation, Mme Sonia MOTTET, Mme Nathalie HASENBOEHLER, pour l’association des parents d’élèves. Les représentants des élèves et l’association des anciens élèves étaient excusés.


Que faut-il retenir de cette rencontre ? Nous tenons d’abord à remercier Mme Agnès EWREN et ses collaborateurs de tenir leurs engagements afin de permettre un dialogue constant avec le Collectif Jean DROUANT. Nos échanges ont porté sur 3 questions évidemment liées : 1) Les travaux de rénovation d’une partie des locaux et de l’entrée sans cesse repoussés par le propriétaire de l’immeuble (APHRL / CFA Médéric, D. CHENET / SYNHORCAT) et l’absence de convention de fonctionnement entre les 2 entités hébergées (CFA Médéric / lycée Jean DROUANT).

  • Sur le 1er point, D. CHENET, reçu au Conseil Régional fin juin, a accepté que la partie des travaux portant sur la sécurité soit effectuée, tous les autres travaux prévus initialement restent ajournés.
  • Sur le second, aucune nouvelle convention de fonctionnement n’est prévue. Le lycée Jean DROUANT va devoir continuer à supporter les conséquences financières de cette prise en otage par les représentants des entités APHRL / CFA Médéric, D. CHENET / SYNHORCAT. Pour rappel, la convention quinquennale, prorogée jusqu’en août 2013, n’a pas été reconduite. Depuis cette date, le lycée Jean DROUANT supporte seul toutes les charges financières liées au fonctionnement de l’immeuble et des installations sans aucun reversement de la part du CFA. Un manque à gagner de l’ordre de 250 000€. Les subventions du C.R. d’IdFM perçues par le CFA Médéric sont actuellement bloquées par le CFA. Sur ce point, la région propose un dialogue de gestion avec le Chef d’établissement à la prochaine rentrée.


2) Les projet de D. CHENET, annoncés en mars 2016, de création d’un CFA Médéric de 1200 apprentis en 2018 qui comprend en corolaire la disparition du lycée Jean DROUANT.

M. D. CHENET a été reçu au Conseil Régional le 21 juin 2016. D’après nos interlocuteurs, il a manifesté la volonté de renouer le dialogue avec le Conseil Régional. Le C.R. souhaite profiter de cette volonté d’ouverture exprimée pour avancer dans les négociations et rechercher un accord pérenne. Pour l’instant, aucun élément d’accord, résultant de cette négociation, ne semble avoir émergé et les intentions de D. CHENET semblent plus ou moins claires. Cette négociation ne pourra pas faire l’économie de ce qu’adviendra le lycée Jean DROUANT à l’horizon de 2032. En effet, la convention trentenaire signée en 2002 permet au lycée Jean DROUANT de disposer des locaux dans lesquelles il vit jusqu’en 2032. Il est donc inévitable que la négociation souhaitée par le Conseil Régional prenne en compte la date butoir de fin de mise à disposition des locaux au lycée Jean DROUANT et que tous travaux lourds de rénovation de l’immeuble posent la question d’un prolongement de cette convention trentenaire. Sur ce point, il nous est indiqué que c’est au nouvel exécutif régional de faire un choix. 3) La politique régionale des lycées à Paris. François WEIL, Recteur de la région académique Île-de-France, nous a fait part de la position défendue par l’Académie de Paris le 04 mai 2016 : le lycée Jean DROUANT doit être maintenu. Ce message est porté notamment auprès de la région Île-de-France. Nos interlocuteurs au Conseil Régional, à qui nous avons rappelé les principaux éléments de cette rencontre, nous ont indiqué être totalement en phase avec cette position.


En synthèse de ces 3 points, le collectif Jean DROUANT


  • 1) entend les différents interlocuteurs sur la complexité de ce dossier. Cette complexité ne peut être un argument pour prendre la décision que toute décision de solution doit être reportée. Le lycée Jean DROUANT est pris en otage et ne peut continuer à vivoter sans pouvoir mener aucun projet pérenne, sans savoir quoi répondre aux familles qui s’interrogent sur la scolarité de leurs enfants, sans subir périodiquement les conséquences d’une logique d’effets d’annonces qui brouille les cartes et conduit à s’interroger sur les véritables intentions des entités APHRL / CFA Médéric, D. CHENET / SYNHORCAT.


  • 2) défend la notoriété et l’image du lycée Jean DROUANT que les entités APHRL / CFA Médéric, D. CHENET / SYNHORCAT souhaitent s’approprier. Rares sont les établissements dotés d’une notoriété et d’une image aux plans national et international. Assurer l’avenir du lycée Jean DROUANT devrait servir d’atout dans la volonté exprimée au plus haut niveau de faire de l’hôtellerie et du tourisme un secteur majeur de développement économique.


  • 3) Réaffirme le bien-fondé du lycée Jean DROUANT sur le site Médéric. Le lycée Jean DROUANT doit poursuivre sa mission sur le site Médéric qui a formé des générations de professionnels depuis 80 ans et site dans lequel les investissements et grands travaux qui ont ponctué son existence ont été largement financés par le denier public.


Le collectif Jean DROUANT se réunira à la rentrée 2016 pour évaluer la situation et préciser sa feuille de route pour peser dans la recherche d’une issue qui permettra au lycée de poursuivre ses missions en bonne harmonie avec le CFA Médéric. Composition :

  • L’équipe éducative (représentée par Gilles FRECHET et Yann MAROLLEAU, Cynthia PERROD), ses élus au Conseil d’administration (Thierry PULLUARD) et le soutien de ses syndicats,
  • Les élèves, étudiants et leurs représentants (Valentine TARDY, Jules PERCEVAULT, Emilie VALENTE, Yanis DENIZ) au Conseil de la vie lycéenne,
  • l'association des anciens élèves des promotions de l'enseignement technologique hôtelier PROMATEL Paris Ile-de-France, Pierre Berthet C.E.T. Tourisme hôtellerie, restauration, référent du lycée Jean DROUANT (www.promatel.info)
  • l’association de parents d’élèves de Jean DROUANT, représentée par Mme Sonia MOTTET, affiliée à la FNAPEETHT,


N .B.  Association des ancien(ne)s élèves Promatel Paris-Ile-de-France. Réaction : «Il nous semble en ressortir «   Que du vague…>> on semble jouer la montre…. et laisser notre Lycée << mourir à petits feux. >> – Quel Avenir pour le lycée Jean Drouant E.H.P. intra-muros dans l’entité Médéric ? …. Plus que jamais à la une de l’actualité pour les futurs générations d’élèves et d’étudiant(e)s et leurs familles ! Il nous faudra dès la rentrée 2016, compléter et élargir sensiblement la composition du Collectif Jean Drouant, notamment, en incluant des Soutiens au plan local, régional, national, européen et international, afin que les 80 ans de l’EHP. / Lycée Jean Drouant ( 1er octobre 1936 / 1er octobre 2016),  ne signent pas, avec la cérémonie de remise officielle des diplômes,  grâce, à une mise en scène de la << distinction >> donnant de la valeur à un parcours, et, bien plus : la distinction de l’établissement, de notoriété, par l’Excellence et la Réussite, la fin d’un « Label >> programmé ?.. Aujourd’hui porté haut et fort par des milliers d’ancien(ne)s élèves de l’EHP/ Lycée Jean Drouant, de par le monde…..


Pierre Berthet- C.E.T. T.H.R. – référent du lycée Jean Drouant.

www.promatel.info

Le 20 juillet 2016.