RETOUR


L'hôtellerie et le tourisme face aux enjeux de la sécurité

par webmaster le 03-02-2017

L'hôtellerie et le tourisme face aux enjeux de la sécurité


jeudi 2 février 2017 16:00 - L'hôtellerie - restauration









© Thinkstock
La petite délinquance fait-elle fuir les touristes ?
L'hôtellerie et le tourisme face au défi de la sécurité, tél était le thème d'une conférence organisée en janvier par les cabinets Kepler Chevreux (André Juillard) et Defilis Avocats à la Cour (Philippe Rosenpick). Qu'en ressort-il ? « Le secteur du tourisme et de l'hôtellerie souffre certes du terrorisme mais surtout des attaques contre les touristes et la police, des manifestations à répétitions, qui donnent à l'étranger une image de notre pays comme n'étant plus forcément sous contrôle. Le secteur a compris les enjeux et les pièges à éviter pour continuer à attirer les touristes. L'hôtellerie s'adapte sans cesse au contexte dans lequel nous vivons et n'hésite pas ainsi à développer une sécurité privée efficace visant à protéger les clients. Toutes ces mesures contribueront à redynamiser le secteur du tourisme et de l'hôtellerie. » Un résumé optimiste malgré les difficultés économiques : la résilience de la France est réelle pour nombre d'observateurs. Mais cette capacité, sur la durée, demande une prise en compte d'éléments fondamentaux.
La géopolitique ? Un casse-tête
« La future politique de Donald Trump, en passant par les excès des dirigeants Russe et Turc, le conflit syrio-irakien ou encore les frictions militaires en Asie, ont des répercussions directes sur les flux touristiques ».

Se battre contre la délinquance ? Un prérequis
Le terrorisme sidère et les migrants alimentent l'inquiétude. « Pour autant, les professionnels de la sécurités affirment que les hôtels ne sont pas les premières cibles des terroristes en France. Il convient de ne pas exagérer la situation, ni de créer un climat anxiogène. Il est nécessaire de distinguer l'insécurité, du ressenti ». La capitale joue en outre un rôle essentiel dans l'image véhiculée. « En 2016, la baisse de fréquentation des chinois en France serait de l'ordre de 30% du fait d'agressions à leur endroit ». Bref, « il ne s'agit pas seulement d'assurer la sécurité dans les hôtels, mais aussi dans les rues de Paris ».

La sûreté dans les hôtels ? Des moyens techniques mais surtout humains
« La sûreté fonctionne avec 20% de technique (caméras et autres dispositifs de surveillance) et 80% d'humain (qualité de recrutement des agents de sécurité et formation du personnel de l'hôtel à la détection des risques). » Un enjeu essentiel : « l'articulation des forces privées de sécurité avec celles des forces publiques, notamment aux abords des établissements ».

La promotion ? La cheville ouvrière
'Les professionnels du tourisme ont fait bloc et ont défendu à l'international l'image de la France et de Paris. Il s'agit de trouver le bon positionnement et de savoir rester sobre, discret, sans entrer dans une logique marketing de baisse de prix visant à brader les offres.'