RETOUR


Simon Verger, maître d'hôtel d'excellence

par webmaster le 26-05-2017

Simon Verger, maître d'hôtel d'excellence


mercredi 24 mai 2017 11:23 – L’hôtellerie - restauration






Limoges (87) Le Limougeaud a remporté la coupe internationale Georges Baptiste en avril dernier. À 32 ans, sa carrière est devant lui, et son talent est désormais reconnu.


Simon Verger : 'Nous sommes des aides au plaisir et au bien-être des clients.'


Directeur de la restauration aux Étangs de Corot à Ville-d'Avray (Hauts-de-Seine), Simon Verger a fait ses classes dans plusieurs établissements réputés du Centre-Ouest, dont La Villa à Limoges (Haute-Vienne). Sommelier de formation, diplômé du lycée Jean Monnet de Limoges, il s'est par la suite orienté vers le service en salle. La passion du métier et un réel talent lui ont valu d'obtenir la coupe Georges Baptiste France en 2016, puis le trophée européen avant de disputer l'épreuve mondiale qui se déroulait à Paris du 24 au 26 avril derniers, dans les locaux du lycée hôtelier Guillaume Tirel. Prise de commande, recommandations d'alcools et vins, dégustation à l'aveugle, découpe d'une viande... Simon Verger a su se démarquer parmi les douze candidats en lice. 'En toute honnêteté, je crois avoir gagné parce que j'étais dans la bonne moyenne dans tous ces domaines, reconnaît-il. Je n'ai pas eu de difficulté majeure, car je connaissais assez bien les domaines concernés. Le fait d'avoir été sommelier a constitué un avantage certain.' 

'Rester modeste'

À 32 ans, le jeune homme compte profiter du prestige de son nouveau titre pour poursuivre sa carrière. Il projette de quitter la région parisienne pour rejoindre une grande maison à Bordeaux. 'Je souhaite intégrer une équipe dans une adresse réputée, confie-t-il. Cette distinction m'y aidera, mais je ne compte pas pour autant la porter en étendard, il faut savoir rester modeste, avec ou sans lauriers.'

Pour Simon Verger, la profession connaît un regain d'intérêt, après avoir été longtemps oubliée. La coupe Georges Baptiste donne de la visibilité à la salle, à un métier de service, qu'il faut aborder avec humilité et compétence. 'Nous ne sommes pas de simples passeurs de plats, rappelle t-il, mais des aides au plaisir et au bien-être des clients. Nous sommes le premier contact privilégié avec, et nous incarnons l'image de l'établissement.' 

http://www.lhotellerie-restauration.fr/Nimg/photo-defaut.gif
Jean-Pierre Gourvest


Les conseils de Simon Verger

Dans un métier demandant une certaine élégance - dans l'apparence comme dans le langage -, Simon Verger recommande l'expression de trois qualités : la motivation, la persévérance et l'humilité. 'Nous devons faire abstraction de nos origines, et nous mettre au niveau de nos clients, nous devons avoir des connaissances multiples, nous documenter en permanence, surveiller notre image. Un maître d'hôtel doit inspirer la sympathie, connaître les produits utilisés par le chef, ne pas être importun, se mettre au diapason de ses clients. Et ne jamais oublier qu'il est le premier représentant de son enseigne.'