RETOUR


Comment classer un réceptionniste débutant titulaire d'un BTS ?

par webmaster le 28-11-2017

Comment classer un réceptionniste débutant titulaire d'un BTS ?


lundi 27 novembre 2017 16:15 – L’hôtellerie - restauration


'À quel échelon et niveau débute un jeune en tant que réceptionniste qui vient d'être diplômé d'un BTS hôtelier responsable d'hébergement et d'une licence pro management ?'

Pour savoir comment vous devez classer ce jeune, vous devez vous reporter à l'article 34 du titre IX de la convention collective des CHR relatif aux classifications. Selon la liste des emplois repères prévue par la convention, un réceptionniste commence à l'échelon 3 du niveau I. Mais il faut aussi prendre en compte les dispositions du titre III de l'article 34, qui prévoit que les titulaires d'un diplôme de niveau V (CAP) embauchés pour un emploi correspondant à leur qualification accèdent au minimum directement au niveau II, échelon 1. La convention ne prévoit pas de majoration supplémentaire pour un jeune titulaire d'un diplôme de l'enseignement supérieur. Vous devez donc au minimum classer ce jeune au niveau II échelon 1.

La convention collective des CHR du 30 avril 1997 a mis en place le principe d'un système de classification établi selon la méthode des critères classants. Quatre critères ont été retenus : la compétence (expérience ou niveau de formation), le contenu de l'activité, l'autonomie et la responsabilité. Ils s'apprécient de la même façon et le salarié doit remplir les quatre critères pour prétendre à une classification minimale. En annexe, 45 emplois repères ont été classés afin de guider les entreprises dans la mise en place de leur propre classement.

La grille de classification des emplois dans les CHR a instauré 5 niveaux de qualification, avec 3 échelons chacun - excepté pour le niveau 4 où il n'y a que 2 échelons. Chaque critère est développé en fonction des niveaux et échelons.

Si vous reprenez la liste des emplois repères figurant dans la convention collective, un réceptionniste commence à l'échelon 3 du niveau I, mais il faut aussi tenir compte de la majoration prévue pour en emploi correspondant à la qualification du salarié. Sans oublier d'examiner les tâches et les responsabilités que vous allez lui attribuer. Après un minimum d'expérience professionnelle de deux ans, le salarié devra accéder au niveau III, précise la convention.

https://www.lhotellerie-restauration.fr/GDataMLHR/pascale.carbillet/photoprofil/37_1_65.jpg
Pascale Carbillet