RETOUR


Raisins, céleris... fruits, légumes les plus contaminés pesticides?

par Pierre Berthet le 22-02-2018

Raisins, céleris... quels sont les fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides ?

En moyenne, 89% des échantillons de raisins présentaient des marques de pesticides, 88,4% pour des clémentines ou mandarines et 87,7% des cerises. (AFP)

Près de 3/4 des fruits et 41% des légumes non bios seraient concernés.

Par L'Obs  Publié le 20 février 2018 à 06h53

Cinq fruits et légumes par jour... et des traces de pesticides. Près des trois quarts des fruits et 41% des légumes non bios en France portent des traces de pesticides quantifiables, les plus touchés étant le raisin et le céleri branche, selon un rapport publié mardi par l'ONG Générations futures.

Méthode

L'idée de départ de l'association était de fournir des informations aux consommateurs sur la présence de résidus de pesticides de synthèse dans les fruits et légumes issus de l’agriculture conventionnelle vendus et consommés en France. Car jusqu'à présent, pointe-t-elle, les médias se basaient essentiellement sur des données nord-américaines, ne disposant pas de chiffres en France.  L'association, qui milite contre les pesticides, se fonde donc sur des données de la Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) sur la période 2012-2016 et a retenu 19 fruits et 33 légumes pour lesquels les échantillons étaient représentatifs (au moins 30 échantillons). Les analyses de la DGCCRF sont réalisées sur des fruits ou légumes non pelés. La DGCCRF présente les échantillons contenant des résidus de pesticides supérieurs au seuil de quantification (LQ). Les résidus détectés mais non quantifiables (supérieurs au seuil de détection (LD) mais inférieurs à la limite de quantification) ne sont pas pris en compte même s’ils sont présents dans l’échantillon, précise Générations futures. 'On peut donc considérer que les résultats présentés ignorent une partie des résidus réellement présents'.Les pourcentages d’échantillons contenant des résidus de pesticides supérieurs aux limites maximales de résidus (LMR) ont également été calculés. Ce sont les niveaux supérieurs de concentration de résidus de pesticides autorisés légalement dans ou sur les denrées alimentaires et les aliments pour animaux.


Quels résultats ?

  • Pour les fruits, Générations Futures a pu constater, en moyenne, 'la présence de résidus de pesticides quantifiés dans 72,6 % des échantillons analysés sur les cinq années des données compilées'.
  • Pour les légumes, cette valeur est de 41,1%.

Des carottes 'bio' contiennent plus de pesticides que des carottes classiques

Pour les fruits

Le raisin arrive en tête des fruits présentant des résidus de pesticides quantifiés dans les échantillons analysés par les fraudes entre 2012 et 2016 (pour 89% des échantillons), suivi par les clémentines et les mandarines (pour 88,4%), les cerises (87,7%), les pamplemousses/pomelos (85,7%), les fraises (83%), les nectarines/pêches (82,8%) et les oranges (80,6%). Les fruits les moins concernés sont les prunes/mirabelles (34,8%) suivis des kiwis (27,1%) et des avocats (23,1%).


Pour les légumes

Pour les légumes, ce sont les céleris-branches qui présentent le plus de résidus de pesticides quantifiés sur cette période (84,6%), suivis des herbes fraîches (74,5%), des endives (72,7%), du céleri-rave (71,7%) ou encore des laitues (65,8%). Les moins contaminés sont les betteraves (4,4%), les madères/ignames (3,3%), les asperges (3,2%) et enfin le maïs doux (1,9%).


Quels fruits et légumes dépassent les  limites maximales autorisées ?

  • Côté fruits, ceux qui dépassent les limites maximales en résidus de pesticides, ces seuils légaux fixés par l'UE à ne pas dépasser sont : les cerises (6,6% des échantillons), suivi des mangues/papayes (4,8%), des oranges (4,4%) et des kiwis (4,1%).


  • Côté légumes, ceux qui dépassent les limites maximales en résidus de pesticides sont les herbes fraîches (29,4%), suivis du céleri-branche (16%) puis des blettes (12,1%) et des navets (9,1%).


Faut-il éplucher ou laver les fruits et légumes non bio ?

'Certaines personnes choisissent de laver l'aliment avec de l'eau et du bicarbonate mais ça ne retire qu'un quart ou un tiers des pesticides pas plus. Éplucher les légumes ou les fruits qui peuvent l'être retire plus de la moitié des pesticides, mais ça retire aussi une grosse partie des vitamines', considère François Veillerette, porte-parole de Générations futures, interrogé par LCI.


M.C. (Avec AFP)