RETOUR


Un CV posté avant 10 heures multiplierait 5 chances embauche

par webmaster le 04-04-2018

Un CV posté avant 10 heures multiplierait par 5 les chances d'embauche


mercredi 4 avril 2018 09:46 - L'hôtellerie - restauration


Paris (75) Les recruteurs auraient-ils une horloge biologique interne que les candidats devraient appréhender pour multiplier leurs chances de décrocher un poste ? C'est le constat d'une très sérieuse étude américaine.

© DR
Probabilités d'obtenir un entretien d'embauche en fonction de l'heure d'envoi du CV.
Le cabinet de recrutement TalentWorks a publié, en octobre dernier, une enquête réalisée dans trente secteurs économiques distincts, sur l'optimisation des candidatures en ligne (lien en anglais). Le panel des 1 600 candidats justifiait de six à sept années d'expérience. L'étude concluait sur un fait méconnu : un CV envoyé pendant la pause de midi ou après 19 h 30 annihilerait presque toutes les chances d'être recruté.



Les recruteurs aiment les candidats qui se lèvent tôt

Les candidatures électroniques ont 13 % de chance de provoquer un entretien d'embauche si elles sont postées entre 6 et 10 heures. C'est le taux le plus élevé de la journée. Les probabilités chutent ensuite de 10 % toutes les 30 minutes, retrouvent un petit pic (à 11 %) juste avant la pause déjeuner (à 12 h 30), puis s'effondre progressivement au cours de l'après-midi, jusqu'à dégringoler à 3 % de chance de toucher le recruteur après 19 h 30.

Une enquête que relativise Alain Jacob *, du cabinet AJ Conseil, spécialisé dans le recrutement de cadres hôteliers : 'Qu'importe l'heure d'envoi d'un CV électronique, puisque toutes les candidatures, sans exception, seront absorbées et triées par notre logiciel RH puis analysées ensuite par notre équipe. En revanche, il est vrai que le lundi matin, un profil peut apparaître moins pertinent car le nombre de postulants sera plus important à traiter en raison du week-end. Nous notons en tout cas une autre problématique liée aux offres d'emploi dans la presse écrite. À Paris, elles sont lues, et donc pertinentes, la semaine alors qu'en province, nous avons constaté que ces mêmes offres n'étaient lues que le week-end. C'est une tendance à relativiser tant la recherche d'emploi s'est aujourd'hui déplacée sur internet et les téléphones portables.'

Une autre étude de TalentWorks, en 2017, démontrait qu'une réponse en ligne à une offre d'emploi dans les quatre jours suivant sa parution multipliait par huit les chances du candidat. Si en plus, le candidat expédie son CV entre 6 et 10 heures, les chances seraient alors multipliées par treize. 

* Alain Jacob, Comité directeur association des anciens élèves Promatel Paris Ile-de-France


Francois Pont