RETOUR


L'école se dote d'un nouveau guide de la laïcité

par webmaster le 30-05-2018

Signes religieux, dispenses de cours, enseignements contestés : l’école se dote d’un nouveau guide de la laïcité

Distribué dans les établissements à compter de mercredi, un vade-mecum livre, au cas par cas, des réponses aux enseignants. Sans chiffrer l’ampleur des contestations

LE MONDE |

• Mis à jour le| Par

image: https://img.lemde.fr/2014/06/04/165/252/3746/2497/534/0/60/0/ill_4432102_f285_000_par6334569.jpg

Le nouveau guide de la laïcité à l’école a fait consensus parmi les « sages », selon plusieurs sources.

L’éducation nationale sera mieux outillée face aux atteintes à la laïcité et aux contestations adossées à la religion dans ses établissements scolaires : c’est le message qu’entend faire passer le ministère de l’éducation en distribuant, à compter de mercredi 30 mai, un vade-mecum de la laïcité à l’école, rédigé par son conseil des « sages ».

Installée en janvier par Jean-Michel Blanquer, l’instance dirigée par la sociologue Dominique Schnapper – réputée pour sa lecture plutôt « ferme » du principe de laïcité – était, jusqu’à présent, restée silencieuse, au point qu’on puisse s’interroger sur la capacité de ses membres – dont Jean-Louis Bianco, Laurent Bouvet, Patrick Kessel ou encore Jean-Louis Auduc – à se retrouver sur une ligne commune.

Leurs délibérations auront finalement abouti : le document de 83 pages, dont Le Monde a pu consulter une première mouture, avant présentation de sa version définitive mercredi, a fait consensus parmi les « sages », selon plusieurs sources. Même la participation des « mères voilées » aux sorties scolaires, que d’aucuns disaient menacée, ne semble pas remise en cause par ce texte.

« Conseils et pistes d’action » à l’adresse des enseignants

Partant du principe que, « dans la classe, toute remarque ou contestation appelle une réponse construite », le vade-mecum compile les « conseils et pistes d’action » à l’adresse des enseignants, en rappelant systématiquement la législation et les sanctions encourues. C’est en cela que, selon le ministre, interviewé dans L’Express du 30 mai, réside l’innovation : « Le livret laïcité [distribué par Najat Vallaud-Belkacem en octobre 2015] insistait beaucoup – et à juste titre – sur la prévention, y affirme-t-il. Or, tous les problèmes ne peuvent être traités en amont. Il faut aussi apporter des réponses, expliquer et sanctionner si besoin. »


En savoir plus sur https://www.lemonde.fr/education/article/2018/05/29/signes-religieux-dispenses-de-cours-enseignements-contestes-l-ecole-se-dote-d-un-nouveau-guide-de-la-laicite_5306552_1473685.html#qbz04jSIZIAYWPJV.99