RETOUR


De Montaigne à Proust, les chefs-d'oeuvre mis aux enchères

par webmaster le 13-12-2018

De Montaigne à Proust, les chefs-d'œuvre de la bibliothèque de Pierre Bergé mis aux enchères


C'est le quatrième volet d'une vente qui a déjà rapporté 19 millions d'euros. À Drouot ce vendredi, 130 lots appartenant à l'homme d'affaires seront dispersés. Des originaux des Essais, de La Recherche ou de Salammbô de Flaubert y côtoient des lettres de Gauguin et de Manet.

Elle paraît inépuisable. La bibliothèque de Pierre Bergé, disparu en septembre 2017, sera mise aux enchères pour la quatrième et avant-dernière fois, ce vendredi 14 décembre à Paris, à l'hôtel des ventes de Drouot. Ce nouveau volet de 130 lots recèle des merveilles, dont le contenu est «évidemment très littéraire car c'était le cœur de sa passion», explique l'expert Benoît Forgeot. Mais c'est aussi la collection d'un «Pierre Bergé intéressé par la mythologie, la botanique, les jardins, l'engagement politique», précise-t-il.

» LIRE AUSSI - La collection d'art de Pierre Bergé dispersée pour un montant total de 27,5 millions d'euros


» LIRE AUSSI - Vente de la bibliothèque de Pierre Bergé, tome 3

Miniature sur «Le Livre de Paix» de Christine de Pisan représentant son auteur en train d

Parmi les œuvres phares du catalogue figure des Essais de Montaigne issus de la première impression, en 1580. Ils sont estimés à un demi-million d'euros. Autre chef-d'œuvre: une des premières traductions des Vies de Plutarque. Estimé entre 400.000 et 600.000 euros par la maison de vente Pierre Bergé et Associés, ce manuscrit du début du XVIe siècle sur parchemin est illustré de 54 peintures.

Au Moyen-Âge, le frère franciscain Bartholomeus Anglicus décide de dresser un ambitieux bilan de la connaissance du monde, qui embrasse l'exégèse biblique comme l'étude des pierres précieuses. Traduite en vieux français «a la requeste de treschrestien et trespuissant roy charles quint» au XVe siècle, l'encyclopédie est évaluée entre 150.000 et 200.000.

Un manuscrit du XVe siècle de Christine de Pisan, considérée comme la première poétesse de l'histoire, passera également sous le marteau. La maison de ventes en attend entre 40.000 et 60.000 euros. Dans ce Livre de Paix, Christine de Pisan dresse le portrait du souverain parfait afin d'édifier le dauphin de France Louis de Guyenne. Sur la couverture, une magnifique miniature représente son auteur offrant son livre au jeune duc.

À la recherche du temps perdu

«Hommage de sympathie et d

Pierre Bergé plaçait Gustave Flaubert tout en haut de son Panthéon littéraire. Un des vingt-cinq exemplaires de l'édition originale de Salammbô sera proposé aux bibliophiles capables de débourser entre 30.000 et 40.000 euros. Le grand roman historique, publié en 1863, contient une dédicace à son ami Hector Berlioz. «Hommage de sympathie et d'admiration», y écrit l'auteur de Madame Bovary.

De Marcel Proust, sera mis à l'encan le premier exemplaire de Du côté de chez Swann , le premier tome de La Recherche du temps perdu, offert à son ancien amant, l'écrivain Lucien Daudet. Une feuille autographe est jointe au livre: «Mon cher petit vous êtes absent de ce livre: vous faites trop partie de mon cœur pour que je puisse jamais vous peindre objectivement.» Les experts estiment l'ensemble entre 600.000 et 800.000 euros.

49 lettres d'Edouard Manet à Emile Zola

Estimée entre 60.000 et 80.000 euros, une lettre de Paul Gauguin écrite à Tahiti en 1899 pour le critique André Fontainas prend la forme d'un magnifique manifeste pour l'indépendance de son art. Autre correspondance exceptionnelle, un ensemble de 49 lettres d'Édouard Manet adressées à son ami Émile Zola est évalué entre 40.000 et 60.000 euros.

L'édition originale d'Étatisme et Anarchie du révolutionnaire Mikhaïl Bakounine, qui devrait atteindre entre 20.000 et 30.000 euros, vient rappeler les opinions libertaires de jeunesse de l'ancien amant d'Yves Saint Laurent.

» LIRE AUSSI - «Gauguin ne sera jamais politiquement correct»

Deux autres ventes sont prévues à une date encore indéterminée. Les trois premières ventes avaient rapporté 19 millions d'euros. Une somme destinée à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, qui œuvre à la conservation du fond du couturier, à l'organisation d'expositions et au soutien d'actions culturelles