RETOUR


Les tendances culinaires 2019

par webmaster le 17-01-2019


La Fourchette dévoile les tendances culinaires 2019

Publié le

| |


La Fourchette dévoile les tendances culinaires 2019

© LaFourchette

LaFourchette, première plateforme de réservation en ligne de restaurants en Europe, a dévoilé ce mardi 15 janvier les conclusions d’une étude, menée en collaboration avec la société Doxa, sur les tendances culinaires attendues en 2019 dans le monde. Avec, mises en avant, 4 grandes tendances identifiées comme autant de signaux orientant le contenu des assiettes.


UNE CUISINE HEALTHY ET YUMMY, DE PLUS EN PLUS PLÉBISCITÉE


2019 sera l’année de la cuisine saine, mais yummy : revenir à des produits peu voire pas transformés, pour un meilleur équilibre alimentaire mêlant plaisir et santé, tout en respectant son corps et la planète. Un retour à la nature mis en exergue par le “Fresh Foraged Feasting”, art culinaire basé sur la thématique du retour à la nature. Des produits d’origine biologique, frais, non transformés et locaux sont présentés de manière brute afin de renforcer leur aspect naturel et bénéfique pour la santé. Le restaurant Table, à Paris, en est une parfaite représentation !



Manger pour se soigner : les consommateurs souhaitent aussi déguster des plats énergétiques et sains, composés d’ingrédients connus pour leurs propriétés bénéfiques. Le chocolat ou le thé noir sont des aliments connus pour leur bienfait contre le stress.


Après le champagne pairing… Le vegan pairing ! A l’origine, mode de consommation basé sur une idéologie bien précise, le véganisme est aujourd’hui totalement intégré aux habitudes de consommation. La cuisine vegan, loin d’être fade, s’associe aux meilleurs vins, afin d’en faire ressortir toutes les saveurs et richesses, à l’instar de la proposition de l’Abattoir végétal, à Paris.


UNE TRANSFORMATION ÉCOLOGIQUE NÉCESSAIRE POUR SÉDUIRE CES NOUVEAUX CONSOM’ACTEURS


En adoptant une position plus audacieuse, les acteurs de la restauration lancent des initiatives pour répondre aux préoccupations croissantes en matière d’environnement et de développement durable des consommateurs. Eco-emballage, gestion des invendus, les restaurants ne sont plus en reste pour témoigner de leur engagement face aux enjeux mondiaux. Pour lutter contre le plastique, de plus en plus de marques proposent des contenants écologiques et/ou réutilisables, plus « eco-friendly » et des systèmes de consigne se développent pour fidéliser la clientèle.Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, des repas sont confectionnés avec des surplus de supermarchés locaux.


LES PERSPECTIVES LIÉES A LA DIGITALISATION


Les réseaux sociaux comme les applications permettent une communication horizontale et une transparence de l’information, ainsi qu’une personnalisation toujours plus poussée, à l’instar de certaines applications qui aident à reconnaître les ingrédients que l’on ne connaît pas forcément, sans avoir à demander au serveur… Lens par Pinterest a ainsi été une des premières à rebondir sur cette tendance.

La tendance du “free-from” (gluten, lactose, régime vegan…) pousse les chefs à développer des recettes délicieuses, tout en jonglant avec ces différentes contraintes. De plus en plus d’établissements mettent ainsi en place des menus adaptés et où sont mentionnés les ingrédients pour faciliter le choix des consommateurs. Le café Mareva à Paris propose ainsi des gaufres sans gluten et sans lactose ainsi que des options vegan ou non, pour que chaque client y trouve son compte.


L’EXPÉRIENTIEL, RÉELLE PLUS-VALUE POUR LES RESTAURATEURS


3 Millenials sur 4 préfèrent vivre une expérience plutôt qu’acheter un objet, selon une étude menée par Eventbrite pour Harris en 2016. L’expérience ne se déroule pas uniquement dans l’assiette. Tout le restaurant, dans son intégralité, participe à l’expérience du consommateur. Les restaurants deviennent multi-sensoriels : l’accent est mis sur la décoration, les arts de la table et le dressage des assiettes, afin de rendre toute la sortie au restaurant exceptionnelle.


La saveur d’un plat est primordiale mais l’aspect esthétique est également de plus en plus plébiscité. Les consommateurs recherchent des plats originaux, un esthétisme poussé à l’extrême, quelque chose qu’ils ne peuvent pas forcément reproduire chez eux. L’objectif est de partager ensuite sur les réseaux sociaux ces plats très esthétiques/originaux. Selon l’étude “Les Français, l'art de la table et leur lien à la restauration” réalisée par Food Service Vision pour Tous Au Restaurant en 2018, une personne sur deux prend occasionnellement des clichés à table ! Le restaurant Les Bariolés de Maud propose des plats aux saveurs et à l’esthétisme originaux, avec des “coques” aux couleurs vives mais 100% naturelles… Et 100% instagrammables.