RETOUR

Déconfinement : Ce que l'on pourra faire , ne pas faire, 11 mai

par Pierre Berthet le 30-04-2020

Déconfinement: Voir des amis, faire du shopping, aller à la plage… Ce que l’on pourra faire et ne pas faire à partir du 11 mai

LIBERTE (RELATIVE) Le Premier ministre a présenté ce mardi, à l’Assemblée, le plan du gouvernement pour une réouverture progressive

J.B. avec AFP

Publié le 28/04/20 à 18h34 — Mis à jour le 28/04/20 à 18h34 – 20 Minutes

Le plan de sortie de confinement, présenté ce mardi par Édouard Philippe à l’Assemblée, sera progressif à compter du 11 mai. Plusieurs activités du quotidien vont être à nouveau autorisées. Oui, mais lesquelles ? La date fatidique du 11 mai, top départ annoncé du déconfinement, va-t-elle signifier un retour à la normale dans la vie des Français ? Loin de là, puisque le plan de sortie de confinement, présenté ce mardi par Édouard Philippe à l’Assemblée, sera progressif, afin de tenter d’enrayer l’épidémie de coronavirus. Néanmoins, plusieurs activités du quotidien vont être à nouveau autorisées, le plus souvent avec des règles nouvelles par rapport à la vie d’avant. Mais lesquelles ? Qu’allons-nous pouvoir faire (ou ne pas faire) concrètement ? Et pour combien de temps ? 20 Minutes fait le point. Est-ce que je vais pouvoir sortir de chez moi sans attestation ? Fini l’attestation sur papier, sur smartphone, sur les deux, ou pas tout, au risque de prendre une amende. A compter du 11 mai, il sera possible de sortir de chez soi et « de circuler sans attestation » dans la rue, a expliqué Édouard Philippe ce mardi. Est-ce que je vais pouvoir voir des amis ? Certains avaient bravé l’interdiction et s’étaient vus en cachette durant le confinement. Dès le 11 mai, il sera possible de voir « en vrai » ses proches et ses amis, puisque les rassemblements dans les lieux privés seront à nouveau autorisés. Ils seront toutefois limités à 10 personnes au maximum, de même que pour les rassemblements sur la voie publique. Edouard Philippe a précisé que les visites privées, quand elles reprendront, devront « être entourées de précautions, comme les sorties ». Par ailleurs, il sera demandé aux personnes âgées de plus de 65 ans, qui comptent parmi les plus fragiles, de continuer à limiter au maximum les contacts avec l’extérieur. Est-ce que je vais pouvoir aller dans les magasins ? Oui, pour une très grande majorité d’entre eux. L’ensemble des magasins qui ont été considérés comme « non essentiels » durant le confinement vont rouvrir leurs portes le 11 mai, de même que les marchés de plein air. Ils devront « respecter un cahier des charges strict », selon Edouard Philippe, en « limitant le nombre de personnes présentes en même temps ». Les magasins pourront également refuser à un client d’entrer s’il ne porte pas de masque. En revanche, les préfets pourront interdire l’ouverture, au 11 mai, des centres commerciaux de plus de 40.000 m2, qui pourraient drainer trop de monde. Et pour aller prendre un verre en terrasse, il faudra encore patienter. Les cafés, bars et restaurants ne vont pas rouvrir le 11 mai, et la décision les concernant ne sera pas prise avant fin mai, pour décider s’ils peuvent ouvrir ou non après le 2 juin.

Est-ce que je vais pouvoir partir en week-end ? Ça dépend ce que l’on entend par « week-end ». Car si les déplacements hors du domicile ne seront plus, on l’a vu, soumis à dérogation à partir du 11 mai, il sera interdit d’aller à plus de 100 km de chez soi sans raison valable. A savoir : « un motif impérieux, familial ou professionnel ». Le gouvernement veut continuer « à décourager les déplacements entre départements », selon le Premier ministre. Il ne sera donc pas possible de quitter son département durant le pont de l’Ascension.

Est-ce que je vais pouvoir aller à la plage ou prendre l’air dans un parc ? Pour la plage, c’est toujours non. Fermé depuis le début du confinement, le littoral restera « inaccessible au public au moins jusqu’au 1er juin ». Et pour les parcs et jardins publics ? Cette fois-ci, la situation va dépendre du lieu de résidence. Car ils « ne pourront ouvrir que dans les départements où le virus ne circule pas de façon active ». En clair : dans les territoires qui seront en vert, où la circulation du virus est « limitée », ce sera bon. Et dans ceux en rouge, où la circulation du virus est « élevée », il faudra encore attendre.

Est-ce que je vais pouvoir faire du sport ? Oui, mais pas tous. La pratique d’une activité sportive individuelle en plein air est autorisée pendant le confinement. A raison d’une heure, et à moins d’un kilomètre de la maison. Ces barrières temporelles et spatiales vont tomber à compter du 11 mai. Il faudra toutefois toujours respecter les règles de distanciation physique. Et pour la piscine ? Le sport en salle ? C’est non. « Il ne sera (pas) possible de pratiquer du sport dans des lieux couverts », a indiqué Édouard Philippe. Les sports collectifs ou de contacts (foot, basket, handball, rugby…) devront attendre aussi.

Est-ce que je vais pouvoir m’offrir une petite sortie culturelle ? Un peu, mais pas trop. Les médiathèques, les bibliothèques et les petits musées pourront rouvrir leurs portes dès le 11 mai. Ce n’est pas le cas des grands musées, des cinémas, des salles de concert, des théâtres et des festivals, sachant que tout événement de plus de 5.000 personnes est interdit jusqu’à septembre.

Est-ce que je vais pouvoir assister à un office religieux ?

Les lieux de culte pourront continuer à rester ouverts. Mais Edouard Philippe estime « légitime » de (…) demander de ne pas organiser de cérémonies avant le 2 juin. Concernant les mariages, la ligne sera toujours, au moins dans un premier temps, de proposer un report. Les obsèques resteront autorisées, dans la limite de 20 personnes, et les cimetières rouvriront le 11 mai.

Est-ce que je vais pouvoir regarder du foot à la télé ?

Oui… Mais uniquement des rediffusions. Car la saison 2019-2020 des sports professionnels, notamment la Ligue 1, ne reprendra pas.