Malgré la prohibition en Amérique, ils coulaient à flots. Depuis, les cocktails séduisent amateurs cultivés et artisans créatifs de l’autre côté de l’Atlantique. Le 'Drinks International Magazine' sélectionne chaque année les meilleurs bars au monde. Quinze d’entre eux sont ­Européens, dont quatre séduisent particulièrement, en mixant l’art et la manière.

Raffinement à Londres

C’est au nord de Soho, à deux pas du siège de la BBC, qu’est installé le roi des établissements à cocktails, Artesian, en tête du classement pour la quatrième année consécutive. Chic et raffiné, il revendique une gamme étendue de champagnes et la plus belle collection de rhums de Londres. Ses classiques ? Un mariage Campari-Martini-orange-tonic pour un Americano Bolognese ou un mélange whisky-­absinthe-citron dans le Morning Glory Fizz… Le verre coûte 17 livres (environ 22 euros).

Sophistication à Hambourg

Cette adresse, d’abord confinée à une petite pièce, tenue secrète et ­réservée aux initiés, a peu à peu pris ses aises. Classée n° 19 des meilleurs bars mondiaux, le Lion Bar de Paris propose désormais un décor feutré, où l’on peut venir siroter une kyrielle de cocktails sophistiqués sur réservation. Ici, le best-seller s’appelle le Gin Basil Smash. Inventé par le propriétaire, Joerg Meyer, il marie gin, jus de ­citron, sucre de canne et feuilles de basilic. Cette «potion magique» est aujourd’hui un nectar mondia­lement connu.

Tendance à Amsterdam

Déjeuner en sirotant un cocktail : c’est le principe du pairing, une tendance récente. Au Tales & Spirit, à Amsterdam, classé n° 30 dans le top de Drinks International Magazine, boulettes végétales, risotto aux truffes, huîtres et tartare de saumon s’arrosent d’un Mary Poppins (gin, rhubarbe, citron, blanc d’œuf et ­liqueur) ou d’un Fallen Lady (vodka, liqueur chocolatée, sirop de framboise). De 8 à 15 euros le verre.

Luxe à Copenhague

Le bar fêtera ses neuf ans dans quel­ques jours. Perché dans un grand building daté de 1740, au milieu de la vieille ville danoise, Ruby séduit par son décor racé et luxueux : lustres scintillants, fauteuils de cuir, grands tapis et bar en marbre. Les cocktails, souvent fleuris, varient au gré des saisons. Pour cet été, le Pyrus Champagne fait figure de must : le champagne y rencontre une eau-de-vie à la poire, relevée de citron frais et de verveine.