La sixième extinction de masse ne concerne pas que les animaux. Selon Ann Tutwiler, directrice de l’ONG Bioversity International, plusieurs aliments entrant dans la consommation régulière des ménages occidentaux pourraient, sous l’effet de la hausse des températures, bientôt voir leur production réduire dans des proportions importantes.

Parmi eux, les pommes de terre, le chocolat et le café. Ainsi, jusqu’à 22% de la récolte actuelle du célèbre tubercule risque de disparaître d’ici à 2055 en raison du réchauffement climatique, a expliqué la scientifique au journal britannique The Guardian.  

Sur le même sujetChineJugées trop sexy, des vidéos de bananes interdites en Chine

Au Ghana et en Côte d’Ivoire, deux pays d’où proviennent 70% de la production mondiale de cacao, les cacaoyers pourraient ne pas survivre à l’augmentation de deux degrés prévue dans ces deux pays d’ici à quarante ans.

Par ailleurs, Ann Tutwiler s’inquiète pour l’avenir du café. Car les rendements ont déjà commencé à chuter. C’est par exemple le cas en Tanzanie où l’on déplore, depuis 1960, une baisse de 50% de la production. Bioversity International rappelle que ce sont quelque 940 espèces qui sont directement menacées par le réchauffement planétaire.