RETOUR

COVID -19 : Les Lycées hôteliers sont durement frappés

par Pierre Berthet le 25-11-2020

COVID-19 : << Les lycées hôteliers sont durement frappés. >>

«  Nous n’avons quasiment plus d’offres de stages pour les jeunes et la très grande majorité des apprentis est en chômage partiel. >> C’est le constat que dresse Cyrille Jeannes, président de l’association française des lycées de l’hôtellerie et du tourisme (Aflyht) et proviseur du lycée hôtelier de la Rochelle (Charente-Maritime). Mais la crise sanitaire a d’autres conséquences encore : « Pas moins de 50 % de notre budget de fonctionnement dépend de nos recettes. Or, actuellement, nous n’avons plus de recettes extérieures, puisque les restaurants d’application sont fermés >>, poursuit-il. À cela s’ajoute «  le moral des jeunes pas vraiment au beau fixe >>, ce qui engendre quelques démissions et une inquiétude sur les futures inscriptions, «  car Parcoursup démarre en janvier.  Quant au récent déclassement de cinq lycées hôteliers – dont ceux de Marseille, Toulouse et La Rochelle -, qui risque de propulser des profils non expérimentés à la tête de ces établissements >>, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.  En fin de semaine dernière, le président de l’Aflyht a écrit au ministre de l’Education nationale pour tirer la sonnette d’alarme.  Dans son courrier, Cyrille Jeannes alerte Jean-Michel Blanquer :     << Les lycées hôteliers sont durement frappés >>.

Cf. Formation – Écoles – Lundi 23 novembre 2020- L’Hôtellerie- restauration. Extraits de l’article «  Eleves en école hôtelière : comment éviter le décrochage scolaire >> par Anne Eveillard.