RETOUR

Déconfinement : Les trois dates à retenir

par webmaster le 27-11-2020

Déconfinement : Les trois dates à retenir

Vanessa Pageot25 novembre 2020  La Santé au quotidien

Hier soir, le président de la République a annoncé le calendrier du déconfinement, un « cap » à tenir pour les prochains mois. Déplacements, commerces « non essentiels », salles de sport, cinémas, restaurants, Noël en famille… Nous revenons sur les trois dates à retenir des annonces présidentielles.

Le 28 novembre

  • – Réouverture des commerces et des services à domicile jusqu’à 21h. Une ouverture possible dans le cadre d’un protocole sanitaire strict. Les librairies, les disquaires, les bibliothèques pourront également rouvrir.
  • – Autorisation d’une activité physique dans un rayon de 20km et pour 3 heures. Les activités extra-scolaires en plein air seront autorisées.
  • – Les offices dans les lieu de culte seront permis «dans la stricte limite de trente personnes».
  • – Attestation de déplacement toujours obligatoire après le 28 novembre. «Il faudra continuer à travailler chez soi, à renoncer aux déplacements non nécessaires», précise Emmanuel Macron.

Le 15 décembre

-Fin du confinement est prévue le 15 décembre, «si nous sommes bien arrivés à 5000 contaminations par jour», affirme le président de la République.

-Couvre-feu de 21h à 7h du matin au 15 décembre.
– Circulation libre les soirs des 24 et 31 décembre «mais il n’y aura pas de rassemblements sur la voie publique», précise Emmanuel Macron.
– Ouverture des salles de cinéma, théâtres et musées.
– Les activités extrascolaires en intérieur seront autorisées avec des règles strictes.

Le 20 janvier

  • – Ouverture des bars, restaurants, cafés et salles de sport. «Si le nombre de contaminations demeure en-dessous de 5000 cas par jour», souligna le chef de l’État.
  • – Le couvre-feu devrait être décalé.
  • – Les cours pourront reprendre en présentiel dans les lycées.
  • – Les sports d’hiver pourraient rouvrir «courant janvier».

Enfin, le président a nuancé ses propos en rappelant que «le retour à la normale n’est pas pour demain». Il a encouragé la responsabilité de chacun afin de «maîtriser l’épidémie dans la durée».